Les vins de Savoie sont des vins uniques au monde sûrement grâce au fait qu’ils sont nés dans des paysages à couper le souffle.

Le vignoble de Savoie s’étend depuis des millénaires au pied des Alpes françaises, sur quatre départements : Savoie, Haute-Savoie, Isère et Ain.

Le chignin

Le chignin puise son origine au sud-est de Chambéry, son vignoble est basé sur des éboulis argilo-calcaires caractéristique de la face méridionale de la montagne. Le décor est fait de collines où surgissent régulièrement des tours datant de milliers d’années. Ce vin de savoie est encadré par les cépages Saint-Jeoire-Prieur et celui de Montmélian. Le vin de Savoie chignin a une jolie robe jaune, brillante, transparente, avec une légère touche de noisette. Il est récolté par exemple à Chignin, Francin, et Montmélian (Roussane), territoires sur lesquels on peut aussi trouver d’excellents rouges et rosés friands.

Abymes et Apremont

Egalement dans le sud de Chambéry, ce vignoble couvre exactement cinq communes : Apremont, Les Marches, Myans, Saint-Baldoph et Chapareillan. Les terrains de ces communes sont très différents les uns des autres.

Ces deux vins sont produits avec des méthodes traditionnelles et conservés sur fines lies, qui permettent l’obtention de sa caractéristique dite perlante qui est très appréciée à l’apéritif.

Ces deux vins de savoie sont très précoces, ce qui leur donne une teinte très peu prononcée, rappelant le chévrefeuille au nez, un cachet appelé pierre à fusil, mais surtout une frâicheur désaltérante et délicieuse. A boire jeune et frais, pour accompagner la raclette, le poisson et les fruits de mer.

Le gamay

Le gamay est produit à partir d’un raisin de grappes moyennes, cylindriques et compactes. Les grains sont d’un beau noir avec des reflets violets. Sa peau est fine et le jus abondant. Son rendement annuel est de 25 000 hectolitres, il représente ainsi 60% de la production de vins rouges. Le cépage est étendu sur 360 hectares, soit quasiment 20% du vignoble savoyard.

Son territoire est granitique et argilo-calcaire exposé au sud-est.

Le pinot noir

Ce vin a un cépage très étendu, on peut ainsi le trouver en Bourgogne, en Alsace, dans le Jura, et également en Savoie de manière plus discrète. Son rendement est d’environ 55 hectolitres par hectare.

Ce vin de savoie a besoin d’un sol argilo-calcaire exposé au sud-ouest comme on en trouve justement en Savoie sur un hectare et demi. Les vendanges se font en trois semaines grâce à une trentaine d’ouvriers.

La vendange est ensuite sélectionnée sur une table de tri. Les vendanges sont réalisées manuellement. La durée de cuvage est de 5 à 7 jours, puis la cuve est écoulée et le vin de goutte est isolé.

La mondeuse

C’est un cépage noir de Savoie, qui a longtemps été le plus important…avant que la crise phylloxérique le frappe de plein fouet. Il existait également auparavant en Auvergne, jusqu’en 1860 environ. Ce cépage est très tardif, ce qui donne un vin de fort caractère, carpenté et de grabde qualité.

En le laissant mûrir, ce vin de savoie prend des teintes gustatives de violette, framboise et même parfois la truffe. La mondeuse se trouve également en Suisse et en Italie, d’où il serait originaire. Plus loin de nous, vous pouvez le rencontrer en Yougoslavie, Argentine, Californie et même en Australie où il fait partie du groupe dess Porto.

Fait intéressant, la mondeuse porte une trentaine d’autres noms dont Cotillon des dames, Gros Rouge du Pays, Molette noire et Pinot vache.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *