Le gewurztraminer est un vin blanc alsacien qui suscite les passions. Très parfumé, il est facile de tomber amoureux de ce vin aux saveurs puissantes. Injustement décrié par certains, il ne peut révéler toute sa complexité que s’il est dégusté par des papilles prêtes à voyager. Une ouverture d’esprit, voilà tout ce qu’il demande ! Pour comprendre ce vin particulier parmi le vignoble alsacien, il faut apprendre à le connaître. Ses arômes riches lui permettent de s’accorde tout aussi bien seul qu’en accompagnement de nombreux plats. Pour trouver une bonne bouteille de gewurztraminer, il faut avant tout trouver un bon vendeur.

Comment reconnaître le gewurztraminer ?

Un grand gewurztraminer remplit de fierté les vignerons qui le produisent. A juste titre d’ailleurs : ce vin d’alsace est un cépage noble qui rime bien souvent avec Millésimes. Il est passionnant à découvrir, de son histoire à ses vendanges.

Son histoire

Cultivé depuis le XIXème siècle, c’est un grand voyageur. Il provient du Tyrol italien et a traversé l’Allemagne avant de s’établir en Alsace. Son nom illustre parfaitement son parcours : Gewürz est un mot allemand que l’on peut traduire par « épice » et son origine italienne est rappelée par traminer, une référence au village italien de Termeno (Tramin en français).

Ses vignes

Impossible de le confondre avec un autre cépage tant sa grappe est unique :
Une petite feuille ronde.
Une grappe courte.
Une baie rose et arrondie.
C’est quand il est produit sur des sols calcaires ou argileux qu’il exprime le mieux tout son potentiel : il acquiert ainsi une pointe d’acidité indispensable aux grands crus.
Précoce, il redoute avant tout les gelées printanières.

Ses saveurs

Une fois dans le verre, le gewurztraminer attire l’œil : sa robe, d’un jaune intense, tend vers le doré. Porté au nez, ses aromes puissants et riches se dévoilent : les fruits (agrumes, litchis, coin, fruits de la passion) se mêlent à des touches de fleurs (rose et acacia) et d’épices (cannelle). En bouche, sa fraîcheur s’empare du palais aidé par des notes plus amples et onctueuses. Son caractère persiste longuement, ce qui peut surprendre lors de la première dégustation.

Les vendanges tardives et les grains nobles

Un vin est dit en Vendanges Tardives lorsqu’il est issu de raisins dont la récolte a été retardée. C’est souvent un choix du viticulteur : la maturation prolongée des grains augmente naturellement la teneur en sucres et en alcool. Cela a pour effet de rendre le gewurztraminer plus moelleux et ses saveurs plus puissantes encore.
S’il est fait à partir d’une Sélection de Grains Nobles (les grains développent la pourriture noble), il devient là aussi plus sucré et prend un goût plus liquoreux.
Les cuvées portant ces désignations sont particulièrement recherchées par les amateurs de vins d’alsace : c’est la garantie d’une qualité exceptionnelle.

Comment déguster le gewurztraminer ?

La force de ce vin blanc d’alsace ne réside pas uniquement dans ses arômes. Il se marie admirablement avec de nombreux plats, qu’ils soient locaux ou qu’ils appartiennent à la cuisine du monde. La température idéale pour le servir est de 11° ou 12°. Il ne faut pas hésiter à l’enlever de la table pour éviter qu’il ne chauffe trop. S’il est plus sucré, comme dans le cas des Vendanges Tardives, il doit être servi plus frais : entre 6° et 8°.

Seul ou à l’apéritif

Il est tout à fait possible de profiter d’un bon verre de gewurztraminer sans rien d’autre. Mais c’est accompagner qu’il fait profiter au mieux de sa puissance aromatique. Les gambas ou les feuilletés au fromage remplissent ce rôle à la perfection. C’est aussi le complément parfait pour un foie gras.

Avec de la cuisine alsacienne

Quoi de plus naturel qu’un vin d’alsace s’accorde avec les spécialités de sa région d’origine ! La cuisine alsacienne regorge de saveurs et de plats qui le mettent en valeur. Les kasknepfle (les fameuses quenelles au fromage blanc) ou la traditionnelle zewelküeche (tarte à l’oignon) offrent des textures fondantes idéales pour cela.

Avec la cuisine asiatique

Ce cépage voyageur s’associe à merveille avec les recettes thaïlandaises ou indiennes. Les sauces sont l’une des bases de nombreux plats. La plupart sont sucrées (la sauce aigre-douce ou à l’orange pour le canard) et demandent un vin soyeux.
Les épices traditionnellement utilisés dans ces cuisines (curry, coriandre, citronnelle) s’allient harmonieusement avec celles déjà présentes dans le vin.

Avec des fromages

Probablement le met avec lequel le gewurztraminer s’unit le mieux. A condition toutefois qu’ils soient comme lui : avec du caractère ! Munster, Maroilles ou Livarot : des fromages forts pour un plaisir entier.

Avec des desserts

Les gourmands ont le sourire lorsque le moment du dessert est arrivé. Et les amateurs de gewurztraminer également. Les tartes aux fruits ainsi que les desserts peu sucrés (un biscuit cru chocolat noir noix de coco par exemple) sont d’excellents compagnons de fin de repas.

Où trouver du gewurztraminer ?

Il est facile à trouver, comme tous les vins blancs d’alsace. Mais il est primordial de s’adresser à un professionnel qui aime le mettre avant.

Chez un caviste

Il est préférable de s’adresser à une boutique spécialisée dans les crus provenant du vignoble alsacien. Le gérant sait transmettre son amour pour un cépage et c’est ce dont le gewurztraminer a besoin : de passion.

Sur le web

En ligne, il est beaucoup plus simple de trouver un site défendant avec fougue les vins d’alsace. Résidants dans la région, ils sont les plus à-même de trouver la meilleure bouteille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *